Ville de Seclin
Accessibilité
Nous contacter

DSC 0018

Conseil Municipal 

Transparence/opacité : vaste débat

C’est toujours contraints par une situation sanitaire complexe que le Maire, François-Xavier Cadart, et les élus du Conseil Municipal se sont réunis jeudi 24 septembre dans la grande salle Ronny-Coutteure autour d’un menu de rentrée très copieux. Toutes les délibérations ont été adoptées à l’unanimité… ce qui n’a pas empêché quelques « coups de chaud » entre la nouvelle opposition, qui était dans la majorité auparavant, et la nouvelle majorité issue des urnes fin juin. De la mise en place des commissions municipales à l’accès au parking du cimetière de Burgault, en passant par la CARSAT, la salle des fêtes, de nombreuses subventions à aller chercher, la gratuité de la restauration scolaire du 1er septembre au 16 octobre 2020, les classes de neige ou l’urbanisme, de très nombreuses décisions ont été prises, et le débat majorité/opposition a été nourri autour du thème de la transparence démocratique versus l’opacité et la solitude du pouvoir.

Communications du Maire

François-Xavier Cadart a donné de nombreuses informations, en plus de l’ordre du jour. Des points très discutés par les élus d’opposition du groupe « Seclin en Commun ».

  • Prochains Conseils : ils auront lieu le 27 novembre et le 18 décembre. Celui de novembre n’aura lieu que si la situation sanitaire le permet. Ce qui fait dire à Eric Corbeaux, à l’adresse du Maire : « nous avons besoin d’informations plus régulières (…) depuis juillet, nous découvrons vos décisions bien souvent sur votre page facebook. » François-Xavier Cadart de répondre : « des décisions, je dois en prendre 30 à 40 par jour. Si je devais vous faire un rapport journalier, cela bloquerait le fonctionnement de la mairie ! Justement, nous allons mettre en place ce soir de nombreuses commissions municipales, qui seront les lieux de concertation entre majorité et opposition. Nous instaurons d’ailleurs une avancée, car l’opposition aura un délégué titulaire et désormais aussi un suppléant dans chaque commission. »
  • Les contentieux en justice : pointant « le manque de transparence de l’ancien Maire sur les contentieux en justice intentés contre la Ville », François-Xavier Cadart a passé en revue plusieurs « affaires » en cours ou jugées : un marché public annulé suite au recours d’une société de construction seclinoise, un recours engagé par un promoteur suite à un sursis à statuer sur un permis de construire, un recours pour obtenir un droit de passage sur un terrain municipal, la responsabilité de la Ville recherchée suite à un accident survenu Cité Jardins, une faute inexcusable reprochée par un ancien agent de la Ville blessé dans le cadre de son travail, et la protection fonctionnelle par l’avocat de la Ville accordée à Didier Serrurier, Adjoint à la Culture, qui a déposé plainte dans le cadre de la campagne électorale. Ce dernier a d’ailleurs remercié le Maire pour sa transparence sur ces sujets, sachant qu’ « avant, ni l’opposition ni la majorité n’en étaient informées. »
  • Radar mobile pour la Police Municipale : comme nous le relations dans l’Hebdo Seclinois, la Police Municipale a été dotée d’un radar mobile. « Il faut que les chauffards patentés sachent qu’ils peuvent être contrôlés en tout lieu et à tout moment », a souligné le Maire, qui fait de la lutte contre les incivilités routières une de ses priorités.
  • CARSAT : Benjamin Vandekerckhove, de « Seclin en Commun », a proposé le vote d’une motion « exigeant le maintien d’une antenne locale de la CARSAT sur la commune », estimant que le Maire avait « acté la fermeture de l’antenne de la rue Carnot » en trouvant un accord avec le Directeur Régional de la Caisse de Retraite pour qu’une permanence ait lieu en mairie. Marie-Chantal Rachez, Adjointe à l’Action Sociale et à l’Intergénérationnel, a expliqué exactement ce qu’il en est : « il y aura une permanence en mairie deux jours par semaine, voire davantage selon le nombre de rendez-vous. Les Seclinois prendront rendez-vous auprès de la CARSAT, et ce sont des professionnels qui guideront les futurs retraités. Aujourd’hui, l’antenne de la rue Carnot est déjà sur rendez-vous et ne s’occupe que des parcours carrière. Pour toute autre question, les habitants sont redirigés vers Villeneuve-d’Ascq. Donc cette permanence en mairie sera un service supplémentaire rendu aux Seclinois. En plus de l’Assistante Sociale qui tient une permanence par semaine en mairie. » François-Xavier Cadart d’ajouter : « Il y a trois ans, sous l’ancien mandat, la CPAM avait déjà fermé son antenne, et les permanences se déroulent en mairie ! Pourquoi s'en réjouir il y a trois ans pour la CPAM et s'en indigner pour la CARSAT qui aurait pu fermer complètement son service ? Or, nous avons négocié ces permanences avec des personnels formés, c’est une grande victoire ! »
  • « Musik Park Festival » : Aude Radigois, de « Seclin en Commun » a demandé que soit mises à l’ordre du jour du prochain conseil les conditions de mise à disposition de l’espace public, faisant référence au « Musik Park Festival » finalement annulé pour raisons sanitaires. « Quelle tarification pour la mise à disposition du Parc de la Ramie à une société privée ? Quel impact sur l’environnement ? Qui va nettoyer et sécuriser ?... » Le Maire va étudier cette question, et a fait remarquer que pour le concert de Kendji Girac, par exemple, l’espace public avait été mis à disposition gratuitement.

Subventions pour les travaux à la salle des fêtes

La salle des fêtes a dû être fermée pour des raisons de sécurité. Comme l’a précisé le Maire, « depuis 1993, la commission de sécurité émet des avis défavorables. Dès 2011, la salle des fêtes recevait un avis d’établissement dangereux ! Comment était-il possible de mettre une centaine d’enfants dans les loges pour les spectacles de l’école de danse, par exemple ! » De gros travaux sont donc à prévoir rapidement pour « sécuriser l’accueil du public, augmenter le nombre de places, sécuriser les loges, améliorer la performance énergétique… », a indiqué Christian Baclet, Premier Adjoint délégué aux Finances. Le coût est estimé à 2,7 millions d’euros. « Nous avons la possibilité d’aller chercher des subventions importantes de l’Etat, de la MEL… à hauteur de 1,2 million. »

Cécile Huart, pour le groupe « Seclin en Commun » s’est interrogée : « je suis étonnée du fait que M. Serrurier, déjà Adjoint à la Culture à l’époque, n’ait pas été au courant de cette situation » faisant également remarquer que « des travaux étaient prévus à la salle des fêtes dès décembre 2019. »

Didier Serrurier a confirmé qu’il n’était pas au courant, car « l’opacité était totale sous l’ancienne municipalité ». Evoquant l’intérêt patrimonial et historique de ce « véritable théâtre ouvert en 1928 », il a expliqué que le projet de rénovation de la salle des fêtes serait différent par rapport à celui qui était envisagé en 2019.

Rénovation et extension du groupe scolaire de La Mouchonnière

Avec la construction du nouveau quartier sur la friche Danone, il y aura davantage d’enfants dans les écoles de La Mouchonnière. Aussi, il faut prévoir une rénovation-extension qui prend en compte la sécurité et la performance énergétique. Là aussi, il s’agit d’un grand projet avoisinant les 10 millions d'euros.

Demande de subvention pour le terrain synthétique

La Ville a la possibilité de bénéficier du fonds de concours de la MEL pour les équipements sportifs. Une demande va donc être faite. Pierre Decraene, de « Seclin en Commun » a relaté un incident : « lors d’un match au stade Jooris, un joueur s’est blessé et les pompiers n’ont pas pu passer à cause des blocs béton. » Ce à quoi le Maire a répondu que « vérifications faites, l’ambulance des pompiers peut passer. En revanche, nous sommes en train de mettre en place une solution, avec l’astreinte, pour que les blocs puissent être bougés en urgence en cas d’incendie sur le pôle associatif. »

Subvention au Secours Populaire pour le Liban

Une subvention de 1.000 euros au Secours Populaire a fait l’unanimité pour secourir les habitants de Beyrouth, au Liban, sinistrés par les explosions du 4 août dernier.

A la suite de cette délibération, plusieurs autres votes ont eu lieu pour que Seclin bénéficie de subventions dans le domaine de l’enfance et de la jeunesse.

La restauration scolaire gratuite jusqu’au 16 octobre

Comme il s’y était engagé, François-Xavier Cadart a annoncé que « la restauration scolaire sera gratuite entre le 1er septembre et le 16 octobre 2020, pour tenir compte des difficultés des familles liées à la crise sanitaire. » Aude Radigois et Eric Corbeaux, de « Seclin en Commun » ont demandé un vote immédiat sur « la gratuité de la restauration jusqu’à la fin de l’année 2020. » Le Maire, qui n’avait pas été saisi de cette demande au préalable, a répondu : « je ne suis pas contre sur le principe, mais on ne peut pas décider cela en 5 minutes. Il faut se concerter avant, sachant qu’il y a des répercussions importantes » (N.D.L.R : - 50.000 euros de recettes entre la rentrée et les vacances de Toussaint).

Tarifs des camps jeunes et séjours ski

Comme les autres années, les tarifs augmenteront de 2%, restant toujours très modiques : entre 8 euros et 28 euros la journée tout compris pour les camps jeunes ; entre 104 euros et 386 euros pour une semaine à la montagne l’hiver. Rachel Pellizzari, de « Seclin en Commun » a demandé à ce qu’un groupe de travail soit créé pour « réfléchir sur des projets éducatifs de qualité type vacances apprenantes », comme ce qui s’est fait cet été.

Bourses communales

Elles sont reconduites : 50 euros pour les étudiants, 27,50 euros pour les lycéens, 16,70 euros pour les collégiens, 14,50 euros pour les enfants de la maternelle privée.

Classes de neige

Si tout va bien, elles auront lieu au chalet de Ristolas du 25 janvier au 5 février 2021 avec 128 élèves de CM2 des écoles Jules-Verne, Durot, et Dutoit. Les tarifs sont maintenus : 195 euros tout compris pour les Seclinois et 525 euros pour les extérieurs.

Avis défavorable pour un entrepôt logistique dans la Zone Industrielle

Une enquête publique est en cours au sujet de l’installation d’un entrepôt logistique dans la Zone Industrielle, sur la commune de Noyelles. Comme l’a expliqué Olivier Lemaître, Adjoint à l’Urbanisme, ce projet engendrerait le passage de nombreux camions sur une zone de champs captants d’eau potable. Tout comme la commune de Noyelles, Seclin émet donc un avis défavorable à cette implantation.

Parking du cimetière de Burgault

L’accès du parking du cimetière de Burgault a dû être bloqué pour empêcher les caravanes des gens du voyage de s’installer illégalement. Le Maire a informé les élus que des blocs béton sont en commande. Dès que le matériel arrivera à Seclin, le parking pourra être rouvert, tout en empêchant le passage des caravanes.

DSC 0049

Ville de Seclin
Hôtel de Ville
89 rue Roger Bouvry
59113 Seclin
Localiser


Tel: 03.20.62.91.11
Fax: 03.20.62.91.48
Nous écrire
Ouvert du Lundi au Vendredi :
8h-30 à 12h
13h30 à 17h

Le samedi de :
8h30 à 12h
Nos partenaires
Office de Tourisme de Seclin et Environs Groupe Hospitalier Seclin La MEL Lille
© 2020 - www.ville-seclin.fr - Ville de Seclin