Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > A la découverte de la « Résidence Simone-Veil »

A la découverte de la « Résidence Simone-Veil »


La Société Immobilière du Grand Hainaut (SIGH), bailleur locatif, organisait jeudi 7 mars un parcours-découverte de la nouvelle « Résidence Simone-Veil », qui remplacera l’ancienne friche Lincrusta, abandonnée depuis 1994, et située au pied de la gare sur 2 hectares entre la rue de Burgault et la rue Pasteur. Ceci à la veille de la Journée Internationale des Droits des Femmes : un beau symbole en hommage à cette grand Dame, Simone Veil, que la Ville a voulu honorer à travers ce nouveau lotissement. Jeudi 7 mars, donc, Pierre Tonneau, président de SIGH, Bernard Debreu, maire de Seclin et vice-président de la MEL, Nathalie Fruchart, conseillère déléguée au Logement de Seclin, les responsables de l’Etablissement Public Foncier, Luc Dehaene, l’architecte, et les bénévoles associatifs de la ville, ont découvert un chantier bien avancé. Les 205 appartements et maisons en location, location-accession, ou accession à la propriété (77 appartements construits par Projectim), ainsi que les deux cellules commerciales, seront livrés par tranches, entre octobre 2019 et fin 2020.

La vie reprend ses droits

Des belles briques du Nord de la couleur sable au rouge vif, des angles de bâtiments arrondis, des toits pointus en zinc, une vingtaine de logements déjà adaptés aux personnes à mobilité réduite, une performance énergétique et acoustique renforcée, des parkings souterrains et aériens, une « avenue de la Cartonnerie », qui permettra la création de garages aux habitants de la rue Victor-Hugo intéressés, une autre « rue de la Papèterie », des colonnes enterrées pour la collecte des déchets, des espaces verts, un square avec jeux pour enfants, et un gardien d’immeubles dès la livraison des logements. La nouvelle « Résidence Simone-Veil » qui se dessine de plus en plus nettement sous nos yeux ne manque pas d’atouts pour « essayer de satisfaire au moins une partie des 600 demandes de logement à Seclin », a souligné le maire, Bernard Debreu. Ajoutant : « dans moins d’un an, l’ancienne cartonnerie Lincrusta, délaissée pendant des années, squattée (…) laissera place à des familles, des enfants, qui feront vivre les commerces de Seclin, les associations, le quartier, et nos écoles. » Concernant la future circulation dans le quartier, le maire a précisé que la Ville « travaille avec la Métropole Européenne de Lille et le Comité du Quartier de Burgault pour bâtir en concertation un plan de circulation à l’échelle de tout le quartier de Burgault. »