Site officiel de la ville de Seclin


Accueil du site > Actualités Seclinoises > 8 mai : les Seclinois n’oublient pas les Résistants

8 mai : les Seclinois n’oublient pas les Résistants


Ce mercredi 8 mai, élus, Anciens Combattants, bénévoles d’associations (Union Musicale, Gym Saint-Piat, Athlétisme Club de Seclin, Souvenir Français…), sapeurs-pompiers, élèves, parents et enseignants de l’école Jules-Verne, et Seclinois de tous âges ont commémoré les 74 ans de la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le 8 mai 1945. Ils ont bien sûr également rendu hommage aux dizaines de millions de victimes du conflit le plus meurtrier de notre Histoire contemporaine… Le conflit le plus inhumain, aussi, « marqué au fer rouge par l’extermination des juifs, des communistes, des opposants politiques, des tsiganes, des homosexuels, etc… », comme l’a rappelé le maire, Bernard Debreu, dans son allocution à la salle des fêtes.

Seclin a cruellement souffert de la guerre

Seclin et les Seclinois ont énormément souffert des deux guerres mondiales : brimades et privations durant la Première Guerre Mondiale, et pire encore entre 1939 et 1945 de la part des soldats du régime nazi. C’est ainsi que 800 maisons ont été rasées dans les bombardements en centre-ville.

Au cours de l’année 1944, ce sont 69 Résistants, dont de nombreux membres du réseau Voix du Nord, qui ont été fusillés au Fort de Seclin, dont 7 habitants du village d’Ascq, victimes du Massacre perpétré par les SS dans la nuit du 1er avril 1944. Cette nuit-là, 86 Ascquois – adolescents et hommes de tous âges - ont été exécutés. Quelques mois plus tard, le 2 septembre 1944, Seclin fut une nouvelle fois frappé par la folie meurtrière, lorsque 33 civils furent à leur tour massacrés par les nazis en déroute au lieu-dit de « La Potasserie », non loin de l’actuel Hôtel de Ville.

Emotion au Fort, dans le défilé, et sur scène

Mercredi 8 mai 2019, une foule de Seclinois s’est donc encore mobilisée pour se souvenir et défendre la Paix. Emouvant recueillement à la stèle des fusillés du Fort de Seclin, d’abord, puis défilé emmené par les musiciens de l’Union Musicale au centre-ville, ensuite. Au Monument aux Morts, des gerbes de fleurs ont été déposées à la mémoire des enfants de Seclin morts dans cette guerre atroce. Puis, après les discours de Roger Mille, pour les Anciens Combattants, et de Bernard Debreu, le maire, ce sont les enfants d’aujourd’hui, les élèves de l’école élémentaire Jules-Verne, qui ont fait vibrer les consciences sur la scène de la salle des fêtes. Chaque année, après avoir visité des lieux de mémoire dédiés aux deux guerres mondiales avec les Anciens Combattants et sous l’impulsion de la Ville, ces élèves nous donnent une grande leçon de mémoire et de sagesse.

Cette année, le thème était la Résistance, à travers le rôle de la TSF et de Radio Londres, mais aussi les Résistants qui ont donné leur nom à plusieurs de nos rues. « En donnant les clés de l’Histoire et de la Mémoire aux jeunes Seclinois, nous leur permettons de bâtir un monde plus tolérant et pacifique », a conclu le maire.